Feed on
Posts
Comments

Le gouvernement brésilien révise (1ère fois depuis 24 ans) le système qui permet d’évaluer la productivité des exploitations agricoles, le GUT. Cette révision est d’autant plus importante que la relance de la production et la prévention de futures crises alimentaires sont en jeu. Et nous avons vu il y a quelques étés tout l’impact que peut avoir une crise alimentaire… avec des répercussions au niveau mondial. Le Brésil est un pays plus concerné que d’autres, dans le sens où il a renforcé ces dernières années la production de biomasse à des fins non alimentaires (canne à sucre pour le biotéthanol/ carburant), en concurrence avec l’alimentation humaine. En fonction de ce système, les biens des exploitations peu rentables sont confisqués et confiés à des paysans sans terre. Le Sénat a présenté un projet de loi mettant fin au GUT pour renforcer ainsi le droit de propriété, qui est actuellement en discussion devant la Chambre basse du Parlement. Quelle que soit l’issue, il est intéressant de voir la rentabilité devenir un facteur clé de succès d’exploitations agricoles, au point de favoriser les plus performants et de laisser de côtés les autres. C’est innovant, cela ressemble à une sorte de Robin des Bois capitaliste agricole. Et vive la compétitivité!

Leave a Reply