Feed on
Posts
Comments

TILLANDSIA

Tillandsia 100303-4Tillandsia 100303-2Tillandsia 100303-1Tillandsia 100303

Usnoides, Caticola, Streptophylla, Funkiana, Fasciculata, Oaxacana… De quelle langue s’agit-il ? D’aucune, sinon du latin pour nommer de jolies plantes épiphytes (végétaux qui se fixent sur d’autres, sans s’en nourrir). Elles n’ont pas besoin de terre pour vivre mais uniquement d’eau, qu’elles absorbent par les feuilles. L’entretien est donc très facile, même pour ceux qui n’ont pas forcément la main verte : de l’eau minérale, ou de l’eau filtrée et mélangée à un peu d’engrais pour ajouter les sels minéraux nécessaires. On les appelle Tillandsias ou Filles de l’air (pour les plus poétiques) et ces végétaux appartiennent à la famille des Broméliacées (comme l’ananas). Ils sont originaires de régions arides et semi-désertiques, notamment dans les pays andins. Leur aspect est extrêmement varié : duveteux, bulbeux, herbacé, filiforme, fleurs rouges ou violettes… Après la floraison, la plante produit de petits rejets, qui peuvent être divisés pour obtenir de nouveaux pieds. Ils peuvent être cultivés entre 10 et 35°C, et pendant les vacances d’été, on peut les laisser sur un balcon ou une terrasse, la rosée du matin et l’humidité de l’air leur suffira.

C’est simple, c’est beau, c’est facile. Que demander de plus?

On peut les trouver chez Annaturra par exemple. Cette société est présente sur certains salons, dont le Salon International de l’Agriculture, et sur internet. A lire aussi : « Plantes dépolluantes » de M. Grollimund et S. Hannebique. L’air des intérieurs d’appartements ou de maisons étant très pollué par les différentes produits ménagers, peintures, solvants etc, ces plantes peuvent jouer le rôle de dépolluants. Intéressant.

Leave a Reply